FAQ : Pourquoi respirer de chaque côté dans l’eau ?

Il existe de multiples raisons pour lesquelles les triathlètes peuvent tirer bénéfice d’une bonne respiration des deux côtés pendant la nage.

La respiration bilatérale aide à créer une trajectoire idéale, car elle déplace le nageur plus droit à travers l’eau. De plus, un travail équilibré engendrera des muscles uniformément développés, amenuisant ainsi les risques de blessures. Et puis savoir respirer en s’abritant du vent, des vagues, des ressacs et du soleil peut être beaucoup plus agréable le jour de la course.

Bien respirer pour aller plus vite !

Développez votre côté “faible” avec ces exercices et astuces :

  1. Améliorez la flexibilité de votre cou avec des étirements légers et des massages ;
  2. Soyez attentif quand vous prenez un souffle à votre côté dominant. Comparez et analysez vos mouvements et votre technique avec votre côté plus faible. Notez si vous faites quelque chose différemment ;
  3. Faites un travail d’étirement en prenant votre souffle du côté faible. Laissez-vous glisser pendant que votre tête est tournée vers ce côté et assurez-vous que votre bras opposé reste bien tendu et ne tire pas sous votre corps ;
  4. Vérifiez la coordination de vos mouvements. Vous devriez commencer à enrouler votre tête sur le côté au moment où le bras passe sous l’épaule ;
  5. Sachez que la technique de respiration devient plus facile lorsque vous vous déplacez plus vite dans l’eau. Essayez de nager avec des palmes ou des plaquettes pour travailler votre technique.

Les modes de respiration

La respiration bilatérale est souvent confondue avec la respiration en trois temps. Celle-ci peut gêner certains athlètes qui doivent respirer plus souvent. Heureusement, ces deux modes ne sont pas incompatibles. Il existe un nombre infini de modes respiratoires qui vous permettent de respirer uniformément des deux côtés. Un exemple est de nager une distance (en piscine ou en eau libre) tout en respirant sur le côté gauche seulement, suivie d’une autre uniquement sur le côté droit.

Un mode respiratoire commun est de respirer 2 à 4 fois sur le côté droit, suivi d’un cycle de 3 temps, puis à nouveau de 2 à 4 respirations mais sur le côté gauche. Ce changement fréquent vous permet d’observer ce qui se passe tout autour de vous pendant la course, et de gérer.

Si vous vous contentez de ne faire que ce que vous arrivez facilement à faire, vous ne progresserez jamais !

Texte inspiré d’un article de Triathete.com