FAQ : Bien choisir ses lunettes de natation

Comment bien choisir ses lunettes de natation pour le triathlon ? Les lunettes de piscines sont-elles les mêmes que celles utilisées en eau libre ?

Aquathlon de St Pée
Les plus jeunes équipés pour l’Aquathlon de St Pée – photo AMProd

Confort et vision sont les premiers critères à prendre en compte lorsque l’on parle du choix des lunettes de natation.

On distingue 3 types de lunettes de natation : les modèles à pont fixe (celles dont l’écartement au niveau du nez n’est pas réglable), à pont réglable (les “suédoises”), et les lunettes masques. L’idéal, s’il existe, est de dégoter des lunettes qui suivent la forme du visage pour éviter les points durs et les entrées d’eau.

L’avis de nos spécialistes natation et triathlon

Hugues Lezotre (ancien nageur de haut niveau) : “Le choix des lunettes de natation est avant tout un choix personnel de confort. Il faut se sentir à l’aise et il ne faut pas qu’elles blessent.
En natation nous cherchons à tous prix à diminuer les résistances à l’avancement. Donc nous choisissons les lunettes les plus petites possible, style suédoise.
En eau libre il est primordial de diminuer les résistances aussi, mais en ayant une vision plus clair et plus large. Ainsi choisir des lunettes un peu plus grandes reste intéressant.

lunettes types suédoises
lunettes types suédoises

Benoit Kuentz : “J’utilisais deux paires de lunettes. Des suédoises pour les entraînements et des classiques type solaires pour les compétitions.
Les suédoises sont trop dangereuses en course surtout quand tu es à la bagarre. Les lunettes classiques ou type “eau libre” que tu trouves chez Xavier (notre partenaire Culture Vélo Anglet) sont parfaites. J’ai les mêmes lunettes de course depuis 2011, ça ne bouge pas.

Julien Simon : “Il faut choisir en fonction de ça morphologie et privilégier l’étanchéité et la vision. Pour ma part, garder la même paire de lunettes me semble le plus judicieux pour piscine et eau vives.

Guillaume Primault : “Le choix des lunettes de natation est très personnel. Il dépend de plusieurs critères :

  • Type d’utilisation :
    • Intensif : confort, adhérence, vision, réglages, morphologie
    • Loisir : confort et facilité d’utilisation
    • Compétition (eau libre) : champ de vision large et précis, adhérence, réglages, qualité, morphologie, adaptées au lieu de la compétition
  • Lieu d’utilisation : extérieur ou intérieur / Piscine ou eau libre / lumineux ou sombre
  • Morphologie du visage
  • Technologie(s)/qualité
  • Prix
  • Esthétique

Vous pouvez bien sûr utiliser les mêmes lunettes pour la piscine et l’eau libre mais c’est encore une fois propre à chacun. Il est malgré tout préférable d’avoir une paire pour l’entrainement et une pour vos triathlons. Généralement les lunettes de piscine ne sont pas toujours en bon état !!! elles restent au fond du sac, elles se rayent, se dérèglent, le traitement anti-buée disparait etc… Ce qui importe le plus pour l’eau libre c’est d’avoir une paire suffisamment en bon état pour :

Lunettes de triathlon Zoggs
Lunettes de triathlon Zoggs
  • Une bonne visibilité pour : voir les bouées, les autres triathlètes. Le but est de nager droit et ne pas se prendre de coups
  • Une bonne adhérence afin que l’eau ne rentre pas
  • Pour ne pas être défiguré en cas de coups, optez de préférence pour des lunettes avec une adhérence en mousse ou ventouse (évitez les « suédoises »)
  • Privilégiez un verre plutôt clair pour une meilleure visibilité (ou teinté en cas de grand soleil)

Pour l’entrainement en piscine c’est moins grave, mis à part voir le fond de la piscine, le mur et le chrono, le reste a moins d’importance. (voir ci-dessus)

La majorité des grandes marques de « lunettes de natation » proposent des modèles adaptés à l’eau libre (arena, speedo, nabaiji…) et évidemment les marques spécialisées aussi (zerod, 2XU, sailfish, huub, zoggs…). Elles reprennent les mêmes particularités citées ci-dessus.”