L’autonomie du cycliste

Avant une sortie club, assurez-vous que :

  • Votre vélo est bien ajusté à votre morphologie et en ordre : pneus bien gonflés et pas trop usés, freins et dérailleur efficaces, chaîne lubrifiée, etc;
  • Vous avez une trousse de réparation de base comprenant : pompe HP ou cartouche de Co2 16g, chambre à air neuve, clés hexagonales;
  • Vous avez suffisamment de ravitaillement: bidons d’eau, boisson sucrée, bar énergétique, etc.;
  • Vous avez un téléphone cellulaire (chargé!) dans un sac Ziploc, un peu d’argent, et votre carte d’assurance-maladie.

Règles de Sécurité routière

Chaque cycliste doit assurer non seulement sa sécurité personnelle mais aussi celle du groupe. Principaux points du code de la sécurité routière qui s’appliquent à tous les usagers de la route et aux cyclistes de façon particulière :

  • Respectez la signalisation routière (arrêts, feux de circulation, céder le passage, etc.)
  • Roulez à deux de front au plus.
  • Signalez vos intentions en utilisant les signes appropriés (arrêts et ralentissement, virages à gauche ou à droite) et indiquez les obstacles (trous, cailloux, craques, etc.) I(obligation de chacun!). C’est une chaîne de communication, donc ne pas la briser!
  • Empruntez la voie cyclable lorsque la chaussée en comporte une… Note: il n’est pas obligatoire d’emprunter une piste cyclable qui ne fait pas partie de la route sauf si c’est une question de sécurité.
  • Roulez dans le sens de la circulation
  • Ne jamais circuler entre deux rangées de véhicules immobilisés ou en mouvement.
  • Ne pas rouler sur un trottoir.
  • Ne roulez jamais à l’extrême droite de la chaussée, conservez plutôt un espace suffisant pour avoir une marge de manœuvre lors d’un imprévu.
  • Gardez un espace suffisant avec les voitures garées. Être particulièrement prudent si on voit un chauffeur au volant; le risque est imminent!
  • Laissez le champ libre aux véhicules déjà immobilisés à un carrefour pour respecter les priorités.  Ne les empêchez pas de repartir en masquant leur visibilité et en les mettant mal à l’aise par votre présence à proximité.
  • À un feu rouge ou à un arrêt, demeurez derrière les voitures déjà arrêtées.  Si vous passez dans la voie de gauche (pour un virage à gauche au feu), ne dépassez pas les voitures en attente dans la même voie.  Restez derrière. Comportez-vous comme si vous étiez un automobiliste.
  • Un principe fondamental pour la sécurité cycliste est de «voir et être vu».
  • Situation au feu vert. A vous de voir et de vous assurer d’être vu.
    • La communication au sein du peloton est probablement l’aspect qui augmente le plus la sécurité du groupe. Il est du devoir du cycliste en tête de peloton d’indiquer ses intentions (arrêts, virages, ralentissements, relais) ainsi que les dangers imminents (trous, craques, etc.). Les consignes doivent ensuite être communiquées au cycliste suivant jusqu’à la fin du peloton. Les indications se font prioritairement par des signes, mais on peut aussi ajouter un avertissement verbal. Avant d’effectuer une manœuvre, il est important de s’assurer qu’elle est sécuritaire pour tout le groupe.  Par exemple, avant de faire un relais, il faut regarder si la voie est libre et le temps requis, suffisant.
    • Si vous voyez qu’un cycliste de votre groupe a un comportement dangereux ou négligent, n’attendez pas qu’une situation à risque survienne. Parlez-en discrètement à l’accompagnateur ou avertissez le cycliste sans tarder, mais de façon diplomatique.
    • Si vous devez descendre de votre vélo, avertissez à l’avance les autres cyclistes du peloton de votre intention, et arrêtez-vous à un endroit sécuritaire. Dégagez rapidement la route, l’accotement ou la piste cyclable.

Rouler en groupe

Le cycliste qui roule à l’avant du groupe combat la résistance de l’air, permettant aux autres cyclistes de bénéficier d’un courant d’air aspirant et d’une meilleure efficacité.

  • Pour profiter de cet avantage, vous devez rouler près de la personne devant vous, idéalement à une distance de 15 à 60 cm entre votre roue avant et sa roue arrière.
  • Se maintenir aussi près les uns des autres demande de l’attention, de la concentration et de l’expérience. Il est préférable de garder l’index à proximité des leviers de freins (cocottes).
  • Roulez aussi souvent que possible en groupe pour prendre de l’expérience…
  • Gardez la tête haute et ne fixez pas la roue avant de votre vélo, ni la roue arrière du vélo qui vous précède.
  • Soyez régulier et prévisible : roulez sans donner de coups et évitez tous les gestes brusques (changements de trajectoire, freinages…).
  • Gardez votre ligne de route la plus droite possible.
  • Annoncez vos intentions à l’avance.
  • Alertez le suivant des imperfections de la route ou autres dangers suffisamment à l’avance.
  • Le cycliste de tête à la responsabilité de prendre soin du peloton.
  • Lorsqu’un cycliste est en difficulté (problème mécanique, crevaison, accident, etc.), le groupe doit l’aider et lui porter assistance.
Lors d’une montée, il est difficile de rester groupé. C’est tout à fait normal. Les grimpeurs plus rapides ne doivent jamais dépasser les cyclistes plus lents par la droite. Il faut annoncer nos intentions et dépasser toujours par la gauche, si c’est sécuritaire, et sur une seule ligne (pas plus de 2 cyclistes de large).
Dans les descentes, vous devriez vous éloigner légèrement les uns des autres. Ça laisse une marge de manœuvre et ça permet de mieux voir la chaussée et ses dangers à l’avance. Les membres du peloton qui suivent le cycliste de tête devraient freiner légèrement ou se laisser volontairement ralentir par le courant d’air afin d’éviter de dépasser les cyclistes à l’avant. On reforme le groupe à nouveau au bas de la pente. Il faut être très prudent avant d’effectuer un dépassement pendant une descente. Ne pas faire de relais dans une descente

Règles de sécurité routière

Updated on 2015-11-06T17:26:05+00:00, by Nicolas Gounet.